1996

La Ciotat

juin-    Réception de Shura Dumanic et des  jeunes artistes Croato-Bosniaques de la  troupe "Belveder" de Rijeka , invités par un Comité de Paix de Septèmes auquel appartenait Pierre Castelli ,  assassiné par des nationalistes.Croates..

 Spectacles,débats-. Shura Dumanic présente son association "Sunkokret" et explique les atteintes aux droits de l'homme (et encore plus des femmes et enfants) qu'ils subissent.

Appel pour un soutien multiforme

.L'aide aux orphelins et enfants réfugiés dans les camps.nous paraît un projet urgent

 

 

Juillet 1er convoi

 Avec leur  autocaravane Pierre Oliva  et Nicole

Lafitte apportent jusqu'à Rijeka et l'ile de KRK                 500kg de produits hygiéniques et alimentaires,  vêtements et chaussures d'enfants; jeux d'intérieur et  d'extérieur. _ 3000fr  remis à "Sunkokret"

.
 objectif: 40 enfants prendront des" vacances",  hors des camps , pendant 15 jours . Ils seront identifiés,soignés, habillés,encadrés.

 Une jeune fille de Marseille, Patricia, part  aussi comme "monitrice" pour l'été.

 9 associations ciotadennes et des particuliers nous ont aidés.

 

 

 

 

"Une fine équipe" dans l'ile de KRK

 

            Nous rencontrons tous ceux qui aident ou font partie de "Sunkokret" : des "réfugiés"

 (parfois dans leur pays : la Croatie, mais d'origine mixte ou Bosniaque) ; quelques couples mais surtout des femmes - très actives dans une semi-clandestinité- pour la survie, mais aussi pour la dignité et l'éducation , la santé .

 

 Le Théâtre de Rijeka et sa troupe "Belveder" apportent  de multiples soutiens et protections.

 L'existence de "Sunkokret" est ainsi "tolérée" à Rijeka et l'organisation peut intervenir dans les camps de réfugiés  de la région

 

Voici les "mouroirs" - ces camps dits de réfugiés , que nous avons photographiés de l'autocaravane, non

loin de la sortie de Rijeka : un autre monde , muet,  qui doit se faire oublier.

 

 

 

            Haut du document            -sommaire "Solidarités" (clic)                      1997 (clic)