Z A R  (

Cette ONG laïque ,majoritairement .féminine, se trouve à Rijeka, en Croatie.(ville non bombardée,proche de Trieste). Elle est surtout pacifiste et œuvre pour la réconciliation, le retour des réfugiés.et la culture de la paix .

 Shura Dumanic en est la responsable, bénévole, comme tout son réseau de femmes.

 

 

Janvier 2002

Village montagnard de Ravna Gora en Croatie

.Plusieurs « nationalités » de l’ex-Yougoslavie y

 cohabitent.

Nous aidons Shura et son équipe : apport de

 denrées mais aussi conseils, pour que

 les femmes s’organisent, trouvent des travaux

 lucratifs

 La guerre n’a rien détruit. Mais l’usine de

 fabrication de meubles, rachetée, a licencié

 les ¾ du personnel.Le chômage s’ajoute à

« l’après guerre ».

Les maris, fils… »ont mal réagi »(alcoolisme,ect)

à ces bouleversements cruels..

 

Janvier 2002 

Village montagnard de Grapska en Bosnie Herzégovine ,très isolé.

C’était le but de notre visite.- la partie « musulmane » fut anéantie en 1992 par l’armée nationaliste yougoslave.

Ces réfugiés, de retour depuis un an survivent de manière précaire : pas d’eau courante, de téléphone, , maison non isolée et chauffage minimum (-12 °).-pas de travail, école épisodique. – D’où la nécessité d’un véhicule, d’un téléphone portable pour ZAR qui les aide.

  

     

 

Siège de ZAR à Rijeka en Croatie .

Plusieurs fois par semaine : permanences pour aides et conseils juridiques aux femmes en difficulté.,maltraitées.

_Organisations d’activités pédagogiques et culturelles

 de paix 

_Organisations d’actions de solidarités locales et

 d’aides aux réfugiés pour leur survie ou faciliter leur

 retour s’ils le désirent

-  Exposition à Rijeka dans le cadre de l’action internationale « 16 jours contre les violences faites

aux femmes «  (clic) 

     

 OPINION

 Shura Dumanic est une journaliste internationale d’origine bosniaque qui vit , veuve

 avec  ses deux enfants , depuis de nombreuses années en Croatie.

Toutes les actions menées depuis le début des guerres qui ont secoué l’ex-Yougoslavie

 par cette femme dynamique, courageuse et très humaine, étaient focalisées sur deux

 principaux  objectifs, à savoir : éviter le pire lorsque cela semblait encore possible ,

 puis lorsque malgré  tout la guerre a imposé ses règles du jeu, aider autant que possible

 les victimes civiles des  violences et de l’épuration ethnique.Elle est convaincue qu’en

 Croatie , tout comme dans  toute l’ex-Yougoslavie, ce sont les femmes qui se sont le plus

 engagées dans la défense des  droits humains et qui se trouvent en tête de l’engagement

 concret pour construire une société civile respectueuse des droits humains.

Toutes ces raisons expliquent notre solidarité depuis plusieurs années.

Et maintenant ? (clic)               Nos actions en 2000-2002       

Shura à La Ciotat              Nos actions en 1998-1999                                                      

Shura au congrés              Nos actions en 1997                   

( Marseille novembre 2002)          Nos actions en 1996

Derniers courriers importants        Ecrivez-nous

 

                                                  RETOURS à         Haut du document            site